Retour sur le concert ORFEVRE PARTY #1

16 décembre 2016
bandeau_final

Nous sommes le 6 décembre, il a beau faire un froid glacial, le public fait quand même la queue en nombre à la Bellevilloise. Pour cause ce concert est certainement le dernier d’Espiiem, figure de proue du rap underground parisien.

Celui que l’on surnomme Le Noble, accompagné des artistes de son label Orfèvre, s’est donné pour mission de tourner une page pour finalement écrire une nouvelle histoire.

20h, Keight ouvre le bal de cette Orfèvre party #1 avec un set planant aux ambiances cloud parfait pour doucement commencer à chauffer les foules. Viens ensuite Sango qui rap son titre « Vendetta » la foule se fait percuter de plein fouet ça bouge de plus en plus.

Et puis comme une pause dans ce début de concert survolté, on retrouve l’envoûtante Sabrina Bellaouel. La chanteuse a la voix douce nous transporte dans un autre univers, car c’est aussi ça Orfèvre Label, de l’écletisme et des ambitions artistiques sans limites.

Le set suivant est dirigé par un binôme, Aayhasis et Chilea’s feront grimper la température jusqu’à haranguer le public avec le banger « Fuck Donald Trump » de YG. Mais la soirée ne serait pas un accomplissement sans la venue de guests, c’est alors A2H et S.Pris Noir qui font la surprise de débarquer sur scène  pour entamer leur duo « Sur ma vie » produit par Chilea’s.

C’est ensuite au tour de Matou de captiver l’assistance avec un set aussi hypnotique que coloré, aussi puissant que chaleureux et parfaitement maitriser jusqu’à l’apogée… l’entrée en scène d’EpiiemIl enchaîne ses plus gros titres : De « Noblesse Oblige » en passant par « Haute Voltige »« 777 » ou encore « Suprématie » qui verra Deen Burbigo se joindre à lui et lui demander de ne pas s’arrêter. L’Etrange, ami de longue date et confrère de l’époque Cas De Conscience montera lui aussi sur scène pour checker Espiiem et se joindre à la fête. Bref, un beau moment de d’échange dont on se souviendra longtemps, une soirée partagée en famille face à un public plus qu’enthousiaste.

Crédit photos @ MarOne

PHOTOS