Report du bouillant concert de J.I.D & Earthgang à La Bellevilloise

Pour le “Never Had Sh!t Tour”, leur première tournée européenne commune, le duo d’Atlanta Earthgang, et leur acolyte J.I.D, faisaient un stop par la capitale et le Festival Paris Hip Hop, en prenant possession de La Bellevilloise pour l’occasion. Et c’était le feu !

Dimanche 10 juin, pour la dernière date parisienne du festival, Paris Hip Hop, réunissait, à La Bellevilloise, un plateau 100% made in Atlanta avec le duo Earthgang et le phénomène J.I.D.

A l’ouverture des portes, le public est déjà présent en nombre pour venir assister au premier concert parisien des artistes récemment signés par J.Cole sur son label Dreamville. Rapidement la salle se remplit pour être quasiment pleine lorsque Beeby ouvre le bal pour la première partie. Flow toujours aussi calibré, le rappeur d’Aubervilliers n’a besoin que de deux sons pour emmener le public dans son univers tant il fait preuve d’énergie sur les prods lourdes envoyées par son DJ, Drozzy. En 30 minutes, Beeby aura enchaîné les bangers, certains connus du public, d’autres en exclusisvité puisqu’à venir sur son prochain projet. Une chose est sur, le membre de l’Equipe Type est un artiste à suivre de près !

Chauffée à blanc par la grosse prestation de Beeby, le public de la salle est déjà bouillant lorsque le duo Earthgang fait son entrée sur scène. Tenues vestimentaires toujours aussi originales et sophistiquées, Doctur Dot et Jonny Venus sont taillés pour la scène et en prennent rapidement possession comme si ils étaient à la maison.  Le flow est millimétré, les placements super précis et l’énergie débordante du premier au dernier morceau du set durant lequel le duo d’Atlanta aura joué tous les plus grands succès issus de leurs différents EPs comme Artificial, Missed Calls ou encore Nothing But The Best. Après 45 minutes d’un show survolté et efficace, les deux MCs américain sont prêts à laisser la scène à leur pote J.I.D.

Fort de sa sélection chez les Freshmen XXL, J.I.D est un des nouveaux phénomènes du rap américain. Loin des rappeurs codéinés de sa génération, comme en atteste sa signature chez Dreamville, J.I.D fait de la trap en y mêlant énormément d’influences rap old school, soul et jazz. Devant une foule acquise à sa cause, le protégé de J.Cole entre sur scène sur l’incroyable morceau Lauder démontrant d’entrée l’étendue de sa technique et de son talent. Il enchaîne ensuite les morceaux de son très bon album “The Never Story” avec EdEddnEddy ou encore General.

Le public est survolté, c’est le moment que choisissent les artistes pour se réunir sur scène et venir jouer ensemble leurs featurings, D/vision extrait de l’album de J.I.D, mais aussi les excellents Medidate et Mamma Told Me tous deux extraits des précédents EPs de Earthgang. En point d’orgue et pour conclure en beauté J.I.D retourne littéralement la salle en jouant son plus gros banger, l’inévitable Never.

Ce plateau aura donc tenu toutes ses promesses et le public présent sur place se souviendra à coup sur de ce concert mémorable tant les artistes ont assuré le show et ont su montrer toute l’étendue de leur talent et de leur présence scénique !

No results found

Menu