[PHOTOS] Retour sur le concert de KRS-One

Après deux semaines de concerts, danse, graffiti, conférences et séances de cinémas en tout genre, il était temps pour la 11ème édition de Paris Hip Hop de tirer sa révérence. Pour que la fête soit grandiose, nous vous avions concocté un programme de qualité, avec notamment la venue de KRS-One, le légendaire rappeur new-yorkais, pour un concert qui s’inscrivait dans le cadre du Tandem Paris-New York.

Puisqu’il était question d’effectuer le lien entre la capitale française et la mégalopole américaine, la prestation du “Teacha” était précédée par celles d’artistes parisiens. Récents vainqueurs du Buzz Booster, Cheeko & Blanka ont été les premiers à prendre le micro et les platines. Les deux compères ont livré un show totalement décomplexé, mêlant humour et éclectisme. Le duo a même proposé au public un court voyage dans le temps, en rejouant quelques classiques des années 80 et 90.

Peu après leur performance, Sims (Now Futur) en a mis plein les yeux et les oreilles au public de la Gaîté Lyrique avec son vidéo set sur le thème de “Paris x New York”. Avec sa technique de turntablism, le DJ a fait résonner Nas, Lunatic, Doc Gynéco, Notorious B.I.G, NTM et consorts dans les enceintes de la salle, tandis que des écrans 360° affichaient des images d’archives illustrant les titres diffusés. 40 minutes plus tard, il était temps pour Sims de se retirer – sous les ovations – et de laisser place à celui que tout le monde attendait.

Aux alentours de 21h30, KRS-One fait son entrée en scène, accompagné de ses 2 backeurs et de son fils aux platines. Sa prestance et son incroyable puissance vocale impressionnent d’emblée. Le MC fait défiler une discographie pleine de classiques, et fait rugir le public sur les incontournables “Sound of da Police”, “South Bronx” et “MC’s Act Like They Don’t Know”. Tous les codes ancestraux du Hip Hop se retrouvent dans sa performance, à commencer par le message, clair, qui véhicule de nobles valeurs de paix et d’unité. Le vétéran ne manque pas de nous gratifier de son talent, quand il se lance dans une improvisation à travers les tags posés sur les écrans se dressant au-dessus du public. Après plus d’une heure de concert et un rappel d’une quinzaine de minutes, l’artiste clôt sa performance et le festival par la même occasion.

“Real Hip Hop is over here” nous a t-il répété tout au long de la soirée. Si même les légendes le disent…

Crédit photos @ MarOne

PHOTOS

No results found

Menu